Dans la vie, on rencontre des personnes, pleins pleins pleins de personnes, à l’école, au sport, au travail, dans la rue, les amis des amis des amis, en soirée …

Il y a ces personnes que l’on connaît depuis 10 ans qui sont clairement importantes pour nous, car on a vécu pas mal de choses avec eux durant ces années, qui constituent de bons et mauvais souvenirs, des épreuves traversées qui créent une relation plus ou moins forte.

Donc, ça, c’est ce que j’appelle, l’explicable, la relation logique : on a passé beaucoup de temps ensemble, on a vécue pas mal d’aventures, la confiance est acquise, l’attachement est évident au fil des années, l’affection prend le dessus sur les différents obstacles.

Et depuis peu, j’ai de plus en plus affaire à de l’inexplicable, la relation intensément intense ! Je m’explique : vous savez cette personne que vous ne connaissiez que depuis 3 mois, mais avec qui vous partagez plus qu’avec la plupart des personnes que vous connaissez depuis 10 ans. Avec qui vous pourriez partir en vacances là maintenant tout de suite, à qui vous vous sentez de tout dire et tout partager sans presque qu’aucune retenue. Ces personnes qui vont vous manquez en peu de temps et pour un rien, pour qui votre cœur se serre lorsque que les esprits s’échauffent. Il y a … Cette fille avec qui j’ai partagé l’intégralité de ma vie durant 5 mois, mais qui a disparue  Ce garçon… Pour qui j’ai eu ce coup de coeur avec qui j’ai vécu, cette relation amoureuse de 8 mois qui a été infiniment plus intense et impactante en tout point dans ma vie que celle de 5 ans vécue précédemment.

Deux fois dans la courte vie, j’ai eu ce flash : de croiser le regard de quelqu’un lui accorder en presque un éclair ma confiance et mon affection en ayant un retour inconditionnel, une fois en amour et une fois en amitié pour être plus factuelle. Je pense que je suis clairement trop entière, j’aime trop fort et parfois trop vite (que ça soit je le répète en amour ou en amitié). Et je pense qu’on peut être autant blessée en amitié qu’en amour. Les sentiments sont les sentiments, à partir du moment qu’ils sont sincères, si fin tragique il y a, ils blessent avec autant de force. Il y a deux ans, bientôt, j’ai cru avoir rencontré l’homme de ma vie. Et bien que notre histoire soit finie depuis une année déjà, je n’ai rien vécu de comparable, était-ce mon âme sœur ? Avons-nous plusieurs âme sœur ? Bref…   On dit que « tout passe avec le temps » … Je n’y crois pas ! Je pense que l’expression : « On oublie rien, on vit avec » est plus adéquate.

Le pire dans tout cela, c’est que j’ai une infime partie de moi qui me dit, mais mais mais … si je suis là dans le train entre la Bourgogne et Paris à ressentir tout cela à voir la tête et le cœur plein de sentiments et ressentiment, l’âme nostalgique… Il est possible que tout ceci soit réciproque… Un grand duel commence entre j’agis… Ou j’attends  J’envoie un message ou je n’en n’envoie pas… J’appelle ou je n’appelle pas. Qui se poursuit enfin par le grand devin, Monsieur « Et si » : et si j’envoie un message/et si j’appelle, vais-je avoir une réponse, et si j’envoie ce fameux message ou que j’appelle que vais-je écrire/dire.

Il faut savoir forcer le destin MAIS on dit aussi qu’il faut laisser faire les choses et que « le temps nous le dira » et comme je crois énormément au destin. Nous verrons. En tout cas la vie sépare parfois des personnes qui s’aiment, aussi bien en amour qu’en amitié, espérons qu’elle les réunit aussi #IHOPE

Ecrire pour soi, écrire pour partager, écrire pour parfois souffler.

LOVE LOVE x PRISS